TIC : Technologie de l’information et de la communication dans la logistique


Aujourd’hui, en logistique, tout naît de l’informatique. Le concept même de Supply Chain a été mis en avant par des réalisateurs de Supply Chain Management System et autres ERP (Progiciels de gestion intégrée). Si la logistique s’intéresse principalement aux flux de marchandises (des matières premières et emballages aux déchets, en passant par les en-cours, les produits finis, les pièces détachées ainsi que les produits à recycler), c’est grâce aux technologies de l’information qu’elle parvient à « piloter » les flux physiques.

Voici donc un résumé des champs d’application des TIC au service de la logistique :

Gestion de la logistique industrielle

La logistique industrielle recouvre des usages qui vont de la gestion des ordres clients à la gestion des processus et des alertes. Aussi peut-on citer le suivi des capacités et des coûts de production, la gestion des spécifications (clients, fournisseurs), la prévision des ventes. Et encore l’optimisation de la distribution, la coordination avec les sous traitants et les partenaires. Suivi également des indicateurs clés de performance, la traçabilité et le cheminement des produits et des lots, le plan d’approvisionnement, l’ordonnancement.

 

Amélioration de la manutention


Outre les outils physiques (ex  : chariot autonome de préparation de commande et les systèmes de palettisation/dépalettisation), l’amélioration de la manutention repose sur des
outils de modélisation et de simulation de flux. Ces logiciels peuvent par exemple permettre de visualiser en 3D et de simuler en mode “temps réel” l’ensemble des flux avec les chariots, les infrastructures d’entrepôts, les camions avec la possibilité de faire des zooms et des simulations de charge afin d’identifier les goulots d’étranglement.

 

Echange de données au sein de la chaîne d’approvisionnement :

L’échange de données informatisées permet aux différents acteurs de la chaîne d’approvisionnement de mieux communiquer entre eux. Ainsi, il assure une facturation automatique. Il permet aussi la sécurisation des échanges, de l’envoi/réception de messages formatés (annonces et colisages, réception en magasin, avaries et incidents, ordre d’expédition, niveau des stocks).

Gestion de flotte

La gestion de flotte vise à planifier et optimiser le transport : simulations tarifaires et logistiques, suivi et exécution du transport, pré-facturation et facturation, statistiques et tableaux de bord, suivi de la qualité de service, positionnement et cartographie, suivi technique de la flotte, gestion des alertes (sécurité, retards, aléas de transport), gestion du transport, assistance à la conduite rationnelle.

Elle repose sur des logiciels d’optimisation de chargements, de tournées, d’itinéraires et de gestion de parc.

 

Traçabilité des marchandises

La traçabilité de la marchandise tout au long de la chaîne logistique s’impose comme une nouvelle exigence du marché telle que : l’identification des produits, enregistrement des lots de production, gestion du statut des produits, localisation d’un produit, d’un contenant, d’un moyen de transport, gestion des entrées et sorties de stocks, suivi de la qualité des produits, partage de l’information à l’ensemble des partenaires. Elle met en œuvre des technologies d’identification et de communication.

 

Gestion des entrepôts

La gestion des entrepôts recouvre l’optimisation de l’espace, la réduction des déplacements des opérateurs, la planification des tâches, la synchronisation, la régulation et l’optimisation des flux des processus, la gestion des matières dangereuses, le picking, la gestion des stocks, la gestion des familles de produits, la gestion des fournisseurs, la gestion des entrées/sorties, la saisie de l’inventaire et les statistiques. Elle repose sur les technologies d’identification, les progiciels de gestion d’entrepôts (WMS) et les applications de gestion de stocks. Elle peut mobiliser des logiciels de reconnaissance vocale (voice picking) par exemple.

 

WMS (Warehouse Management System)

Les TIC ont révolutionné la logistique. Le partage des données entre Client-fournisseur pour la réussite d’une opération (globalisation ou encore chaîne logistique) a apporté une efficacité et efficience sans précédent dans l’optique d’optimisation de la qualité. Ainsi, grâce aux EDI, le producteur prend en compte la tendance de variation du besoin de son client. Il peut ensuite produire la bonne quantité.

* La bonne quantité produite sera stockée dans un entrepôt dont les Technologies de l’information et de la Communication ont considérablement allégé la charge de gestion.

* On sait où se trouve quoi et en quelle quantité. On sait même quand passer la commande et auprès de qui. Les Technologies de l’information et de la Communication iront jusqu’à vous dire où et comment ranger un produit; Ceci en fonction de sa fréquence de sortie.

* Plus tard quand vous aurez besoin de distribuer ce stock à votre clientèle, les TIC mettront à votre disposition des logiciels pour optimiser la tournée de livraison.
Merci aux TIC.

Source: Overblog


Vidéo digitale - afrodigimag.com Les TIC au service de la logistique

YouTube video

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.