Motorola Razr 2020

Le Motorola Razr de par sa conception et son design se résume à une belle avancée pour la marque. Cependant nous nous sommes intéressé à comprendre comment et pourquoi, dans sa conception, il présente autant d’inconvénients. Le premier d’entre eux commence par un prix de vente très élevé.

Nous présentons ce smartphone car il entre dans la course concurrentiel du moment. Par ailleurs, nous percevons davantage de points négatifs sur ce modèle qui peut laisser imaginer un successeur plus attractif. Bien entendu à condition que les points que nous relevons ici soient améliorés.

Côté positif, c’est le premier  appareil à clapet pliable sur le marché. Son format sans précédent réduit de moitié l’empreinte du smartphone. Ensuite, il profite à la nostalgie d’un design qui évoque le légendaire Razr V3 original. Tout en se dépliant, il révèle un écran de la taille de celui d’un smartphone moderne.

Mais les inconvénients sont tout aussi évidents avec des caractéristiques spécifiques. Tout d’abord des appareils photo peu convaincants, un système d’exploitation plus ancien (Android 9) prêt à l’emploi. Mais également des choix de conception discutables qui rendent le téléphone quelque peu encombrant à utiliser. 

Par conséquent, ce Razr 10 semble être un sérieux bond en avant en matière de conception. Cependant, il fait du surplace en terme d’expérience utilisateur. Le bas blesse au niveau du coût, avec un prix qui est encore la moitié de celui d’un téléphone phare. Nous estimons que son coût est lié à un effet de nouveauté, compte tenu de l’arrivée du Samsung Galaxy Z Flip légèrement moins cher. Ce qui le rend quelque peu moins compétitif sur le marché.

Il est important de noter que le nouveau Razr n’a pas de fente SIM. ll repose sur une carte eSIM qui est éternellement verrouillée avec Verizon (opérateur télécom américain).


Performances du Motorola Moto Razr

Design

Le design du Motorola Razr est le fruit d’une excellente idée aussi surprenante, qu’exceptionnelle. Elle vise à ramener les flip phones à l’ère du smartphone. Bien sûr, cette idée a été présentée de façon astucieuse en hommage au Motorola Razr v3. Historiquement, il est considéré comme l’un des téléphones les plus reconnaissables de tous les temps.

Le résultat est un téléphone pliable qui ressemble fortement à son célèbre prédécesseur. Il conserve sa mécanique iconique. Une ouverture et fermeture tout en permettant un affichage intérieur aussi grand que celui de la plupart des téléphones actuels. Une fois fermé, c’est un sandwich épais, mais dont l’empreinte est deux fois moins grande que celle des concurrents.

Sur le plan du design, c’est une réussite surtout. La charnière fonctionne à merveille. Un véritable atout qui est bienvenu contrairement au Samsung Galaxy Fold. Ce dernier ayant rencontré des problèmes avec son écran et des inquiétudes quant à sa durabilité.


Ecran

Bien sûr, un encombrement réduit permet de sortir plus facilement le combiné. Un plus, qui rend le mini écran OLED de 2,7 pouces, (résolution 800 x 600), du Razr plus utile que l’écran de 4,6Motorola Razr 2020pouces du Fold. Très utile pour vérifier l’heure et les notifications de base. Force est de constater que l’interface pour répondre n’est pas exceptionnelle. Il est beaucoup plus facile de sortir et de vérifier le mini-écran que de sortir et de vérifier un téléphone ordinaire.

Pour en revenir à l’écran principal, la résolution HD+ (2142 x 876) est bonne. Elle permet d’afficher des vidéos et des images claires. De plus, la clarté des écrans semble plus net que celle des téléphones de cette gamme de prix. Cela pourrait être dû au type de plastique utilisé ici. Mais nous ne pouvons pas en être absolument sûrs. 


Batterie

Lorsque Motorola a publié la fiche technique du Razr, nous avons immédiatement souhaité tester la batterie de 2 510 mAh. En effet, les téléphones de milieu de gamme sont généralement lancés avec une ligne de base de 3 000 mAh. Mais les meilleurs d’entre eux dépassent généralement les 4 000 mAh. Nous nous sommes demandé combien de temps le Razr durerait.

Notre test standard de décharge de la batterie s’est fait avec une vidéo de 90 minutes à pleine luminosité. Constatation, la batterie de sa pleine charge a chuté à 84%. Une consommation de 16% de la batterie n’est pas si extrême. En effet, la plupart des modèles haut de gamme passent le même test et perdent 15-20%. Avec une journée de tests complémentaires, nous avons fait du traitement de texte, des jeux et lus des vidéos. La batterie a tenu toute la journée avant d’être rechargée. Mais une utilisation plus intense épuisera sûrement la batterie plus rapidement.


Performance ++

Le Motorola Razr est plus cher que les smartphones phares, mais il est surtout moins puissant. Il ne se bloque pas ou ne bégaie pas avec la navigation de base. Idem lors de la visualisation de médias. Son processeur Snapdragon 710 et ses 6 Go de RAM sont plus adaptés aux téléphones de milieu de gamme.

Il est loin d’être inadapté aux tâches de base, et même les jeux typiques comme Call of Duty. Mais des tâches plus intensives taxeront le processeur. Le téléphone a obtenu un score de 1522 au test multi-core de Geekbench 5. À titre de comparaison, le Samsung Galaxy S10 de 2019 a obtenu un score de 2056 pour le même test. Par rapport au OnePlus 7 Pro ayant obtenu 2666 pts, le Razr est loin d’être le plus rapide du bloc.

Le Razr est loin d’être le plus rapide du quartier. Il est en revanche le seul à offrir une capacité de stockage de 128 Go. Il ne peut pas non plus être étendu, puisque le combiné ne dispose pas d’un emplacement microSD. À moins que vous ne sauvegardiez vos données débordantes vers des options de cloud computing. En outre, celles et ceux qui aiment prendre beaucoup de photos et de vidéos risquent de manquer de place.

L’autre inconvénient, du point de vue des performances, est la version du système d’exploitation. Le Motorola Razr est livré avec Android 9 Pie. Bien que ce ne soit pas un facteur de rupture, c’est un choix étrange de la part de Motorola. Pourquoi lancer ce téléphone sans la dernière version, Android 10, disponible depuis septembre 2019 ?

Vous passerez théoriquement à côté de la compatibilité avec certaines applications et des fonctionnalités universelles d’Android 10. Par exemple, la barre de navigation gestuelle et le mode sombre. Il est bien vrai que Motorola intègre nativement ces deux fonctions. De facto, il vous faudra vous familiariser. 

Comme prévu, les options de la marque Motorola incluent les Moto Gestures, assez utiles. Deux d’entre eux sont particulièrement appréciables dans ce combiné Motorola, notamment lorsqu’il est replié. La lampe de poche à double coupure, plus facile à pointer grâce à son faible encombrement. Il y a également le système « twist-for-camera » qui permet de se prendre en main rapidement.


Fiche technique du Motorola Razr

MOTOROLA RAZR 
Taille de l'écran et définitionÉcran intérieur de 6.2 pouces, pliable pOLED ; 2142 x 876 pixels (21:9)
Écran extérieur : 2.7 pouces OLED ; 800 x 600 pixels (4:3)
Résolution373 ppp (écran intérieur)
DimensionsDéplié : 172 x 72 x 6.9 mm. Plié : 94 x 72 x 14 mm
Poids205 g
OSAndroid 9 Pie
Caméras16 Mpx (f/1.7, dual pixel AF), 5 Mpx à l'intérieur
Caméra frontale16 Mpx
Vidéo4K
ProcesseurQualcomm Snapdragon 710
Stockage128 Go
RAM6 Go
Stockage extensibleNon
Batterie2510 mAh
Lecteur d'empreintesSous l'écran
ConnectiqueUSB-C
Port mini-jackNon
ExtrasÉcran pliable, eSIM, les gestes Motorola, résistant aux éclaboussures
Prix1699 euros

YouTube video

Le prix

Le Motorola Razr coûte 1 499 $ (environ 910 000 FCFA) et aux États-Unis, il est disponible exclusivement chez Verizon.Motorola Razr 2020


Notre avis sur le Motorola Razr

Le Motorola Razr symbolise un effort inspiré pour libérer le monde de l’ennui du design habituel des téléphones rectangulaires en verre. Compte tenu du fait qu’il offre une forme pliable qui minimise son empreinte idéal pour les petites poches. Cependant, il tire des selfies attractifs, il utilise des raccourcis pour être utilisable dans sa taille réduite. Ainsi, avec moins de puissance de stockage à bord et de capacité de batterie, il reste pleinement fonctionnel. Au final, il s’agit d’un sérieux défi pour les amateurs de téléphone à bas prix. A l’évidence, il coûte 50 % de plus que les principaux modèles phares.

Nous apprécions :

  • le design pliable qui fonctionne et qui attire l’attention,
  • le mini écran frontal soigné
  • la discrétion dans les poches.

Nous n’apprécions pas :

  • son prix beaucoup trop élevé,
  • la pile et le stockage de mauvaise qualité,
  • la configuration des caméras de taille moyenne.

 

Site Officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.